Acidité et CrossFit

Comment améliorer sa récupération

--> De quelle acidité parlons-nous ici ?

  Pour produire du mouvement, les muscles ont besoin d'une molécule pour fonctionner. Cette molécule nécessaire à la contraction musculaire se nomme l'ATP (adénosine tri-phosphate). 

  Notre métabolisme possède trois processus pour synthétiser de l'ATP :

1) La Phosphorilation Oxydative (ou métabolisme aérobie) : production d'ATP grâce à l'air que nous respirons

2) La Glycolyse Anaérobie : production d'ATP à partir du glucose, en absence d'oxygène

3) La Phosphocréatine : production d'ATP grâce à la molécule de Phosphocréatine : ADP + PCr --> ATP + Cr

  Il existe de nombreux articles permettant de comprendre les métabolismes énergétiques, et mon intention n'est pas de répéter ce qui a déjà été dit, alors passons à l'essentiel...

  

--> Pourquoi l'acidité est-elle un problème ?

  Lorsque nous effectuons un entraînement à intensité maximale, la demande énergétique est si importante que le métabolisme ne peut se satisfaire d'un seul des processus de synthèse de l'ATP. En effet, le processus le plus rentable pour l'organisme est aérobie, mais à haute intensité il ne peut pas fournir assez d'ATP pour satisfaire la demande. Donc la demande en ATP est largement satisfaite par la glycolyse anaérobie lors d'un effort court et intense comme Fran, Diane ou DT qui sont des wods normalement achevés en 2 à 10 minutes à intensité maximale relative.

  Cette filière énergétique appelée glycolyse anaérobie a pour particularité de produire des "déchets" métaboliques acides.

  Ces déchets métaboliques sont immédiatement tamponnés pendant l'effort car ils servent de réactifs pour resynsthétiser de l'ATP dans le cycle de Krebs.

  Mais lorsque nous stoppons net l'effort intense alors que nous terminons le wod, les muscles se retrouvent saturés de ces acides. C'est là que cela devient problématique...

  L'organisme a besoin d'un certain niveau de pH pour fonctionner normalement, et il cherchera toujours à rétablir cet équilibre acido-basique. Donc cette source endogène d'acides perturbe le fonctionnement des muscles dans lesquels l'effort a induit le production d'acidité. Ces acides sont donc rapidement évacués dans le sang. Mais le sang aussi a besoin d'un équilibre acido-basique et cet apport provenant des muscles perturbe à son tour la constitution du sang. Le sang circule dans tout le corps, emportant avec lui ses acides en excès et cherchant à s'en débarrasser. Ce sont ainsi tous les organes du corps qui vont se retrouver dans le rôle du tampon pour rétablir l'équilibre du sang. Vous voilà avec un corps tout acidifié alors qu'à la base vous ne vouliez que faire une bonne perf sur votre wod !

--> Comment le corps traite-t-il cet excès d'acidité ?

  L'organisme possède plusieurs moyens pour tamponner cet excédant néfaste. Heureusement car le plus performant c'est le cycle de Krebs et depuis l'arrêt de l'entraînement, son fonctionnement ne fait que ralentir. La quantité d'acides à tamponner est telle que tous les systèmes vont être mis en oeuvre. Parmis ceux qui nous intéressent

Strong & Fit.png
  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube
Strong & Fit.png

Strong&Fit. Tous droits réservés. Depuis 2017